Association Stelior

Case postale 21

CH - 1247 Anières

Téléphone :

0041 22 751 36 36

0041 78 913 48 88

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus
  • YouTube - White Circle

© Association STELIOR - Tous droits réservés.

Publications scientifiques

 
Publication scientifique - Prof. Karl Reichelt

 

CHANGEMENT DES STANDARDS URINAIRES DANS LA MALADIE D'ALZHEIMER


Résumé
Des cas génétiques et sporadiques de la maladie d’Alzheimer (MA) sont connus, mais l’étiologie est la plupart du temps inconnue. Nous avons voulu chercher des déviations des valeurs métaboliques de composés à faibles poids moléculaires qui montreraient des voies clés impliquées dans l’étiologie de la maladie.

 

De la Neoptérine, de la Bioptérine (impliquées dans l’immunologie), 8-oxodéoxyguanosine et 8-oxo-guanosine (stress oxydatif), les profiles des porphyrines (toxicité des métaux) et des composés semblables aux peptides par méthode de séparations par HPLC ont été mesurés dans les urines matinales à jeun. Toutes les mesures ont été comparées à celles de la Créatinine. Tous les patients ont montré une activation de l’immunité cellulaire. 70% ont montré des signes sévères d’oxydations inflammatoires de l’ARN cytoplasmique, alors que 30% montraient une augmentation modérée.Atteintes de l’ADN mesurées par le 8-oxo-déoxyguanosine. Les patients MA ont montrés des augmentations peptidiques.


Les profiles des porphyrines ont montrés des augmentations statistiquement significatives des coproporphyrines I et III.


Lire la suite

 
Publication scientifique - Prof. Karl Reichelt
 

AUTISME 2000 : LUMIERE SUR DE NOUVELLES DECOUVERTES MEDICALES


Le Dr Reichelt a étudié la médecine à l'Université d'Oslo, en Norvège, et il est maintenant chercheur principal au Department of Pediatric Research du Children's Hospital de l'Université. Ses principaux champs d'intérêt sont la neurochimie, le cerveau et le comportement et l'autisme.


Les exorphines, les peptides qui stimulent la capture de la sérotonine et l’autisme


L’autisme est l’un des troubles du développement touchant les enfants qui cause le plus de problèmes et de chagrin aux patients et à leur famille. Ce syndrome est caractérisé par une altération des interactions sociales, de la communication, de l’attention et de la perception, ainsi que par divers signes neurologiques. Puisque l’autisme regroupe différentes entités cliniques (Gillberg, 1990), les enfants autistes ne présentent pas tous les mêmes troubles physiologiques. L’X fragile, la sclérose tubéreuse, la neurofibromatose et, peut-être, les anomalies de l’adénosylsuccinate-lyase constituent d’importants diagnostics différentiels. Cependant, chez un grand nombre d’enfants (entre 80 et 90 % d’entre eux), on note la présence d’une hyperpeptidurie qui peut en soi révéler l’autisme. Je vais tenter de vous résumer les découvertes qui ont été faites jusqu’à maintenant et de vous montrer que ces données peuvent être pertinentes au plan de l’étiologie de la maladie.

Lire la suite

 
Publication scientifique - Prof. Karl Reichelt

FACTEURS GENETIQUES ET DIETETIQUES EN RELATION AVEC LA SCHIZOPHRENIE


Résumé
Des évidences biochimiques, immunologiques et épidémiologiques croissantes suggèrent qu’il y a une relation causale entre gluten/gliadine et la schizophrénie comme proposé à l’origine par F.C. Dohan. Par ailleurs les mécanismes physiologiques essentiels existent pour expliquer un mécanisme impliquant des peptides bioactifs de ces protéines, et ceci montre que ce mécanisme est possible et probable dans au moins un sous-groupe substantiel de patients schizophrènes. L’évidence indique une assez forte prédisposition génétique et il faut reconnaître que n’importe quel mécanisme génétique doit impliquer la chimie et la fonction des protéines altérées. L’évidence suggère la probabilité que l’intervention diététique est bénéfique pour certains, mais ceci demande une investigation future. Une conclusion semblable peut être appliquée aux conditions du spectre autistique.

Introduction
De nombreuses études ont montré la prédisposition génétique pour la schizophrénie 1-3 comme
l’ont fait des études sur des enfants de mères schizophrènes, adoptés par d’autres familles 4 . Des conditions génétiques doivent nécessairement impliquer des changements chimiques des protéines, lesquels à leurs tours impliquent des changements de fonctions des protéines.

Lire la suite